Entre vous et moi

par Daphné Bathalon Pour sa première production, le Théâtre les Muses aux lierres a choisi d’élire domicile dans un lieu pour le moins inhabituel : les toilettes d’une école primaire. Naturellement

À ne pas manquer (été 2013)

La fin de la saison 2012-2013 frappe aux portes des différents théâtres de Montréal et de Québec. Ceci est donc notre dernier billet « à surveiller cette semaine » pour

Cette semaine au théâtre (semaine du 3 juin 2013)

Le OFFTA se terminait hier ; le FTA offre encore plusieurs spectacles au cours de cette dernière semaine de représentation. Les prochaines pièces que MonTheatre couvrira pour vous sont :

OFFTA – Détruire, nous allons

par Véronique Voyer Cette performance s’ouvre comme un marathon : les danseurs joggent autour de la scène-stade pendant que les spectateurs prennent place sous la pluie battante. L’exploit sera tout aussi

Sur les scènes cette semaine (semaine du 27 mai)

Alors que se poursuivent les festivals FTA, OFFTA (site officiel) et Carrefour international de théâtre de Québec, voyons ce qui prend l’affiche cette semaine. MONTRÉAL – PIÈCES QUI PRENNENT L’AFFICHE

Cette semaine au théâtre ! (semaine du 20 mai)

Quelle grande semaine nous attend ! Qu’irez-vous voir? MONTRÉAL – FESTIVALS 3e édition du Festival de théâtre amateur Art Neuf – Centre culturel Calixa Lavallée – du 20 au 26

Tout le monde danse!

par Gabrielle Brassard La dernière soirée du Festival du Jamais Lu, qui a eu lieu le 10 mai dernier, s’est clôturée par un événement tout aussi inusité qu’amusant ; Le

Cette semaine au théâtre ! (semaine du 13 mai)

MONTRÉAL – PIÈCES QUI PRENNENT L’AFFICHE (en ordre chronologique) Son + M. Chapeau & M. Foulard – Espace La Risée – du 14 au 18 mai L’enclos de l’éléphant –

Lumineux!

Par Gabrielle Brassard Que le Jamais Lu fait du bien! Des textes porteurs d’une réflexion sur notre identité, notre action, la société parfois apathique dans laquelle nous vivons, mais enfin,

Question d’identité

Par Daphné Bathalon « Une voix, immatérielle et vraie, comme le souvenir, comme l’amour.* » Un homme, fin de la quarantaine, entre dans une chambre, la numéro 7, d’un immeuble abandonnée et,