1. Évènements
  2. Salle Fred-Barry
Aujourd’hui
Recurring

Jonathan : la figure du goéland

Salle Fred-Barry 4353, Sainte-Catherine Est, Montréal, Québec

Jonathan en a marre de sa routine, ou plutôt de celle de son clan. Alors il s’efforce d’apprendre à voler différemment. Il faut dire que Jonathan est un goéland. Forcé à l’exil puis de retour parmi les siens, il veillera à ce que plus jamais on ne confonde ciel et horizon. Librement inspirée de l’allégorie de Richard Bach, cette relecture unique questionne les limites imposées – ou non – par notre corporalité et par notre sens de la communauté.

Recurring

Jonathan : la figure du goéland

Salle Fred-Barry 4353, Sainte-Catherine Est, Montréal, Québec

Jonathan en a marre de sa routine, ou plutôt de celle de son clan. Alors il s’efforce d’apprendre à voler différemment. Il faut dire que Jonathan est un goéland. Forcé à l’exil puis de retour parmi les siens, il veillera à ce que plus jamais on ne confonde ciel et horizon. Librement inspirée de l’allégorie de Richard Bach, cette relecture unique questionne les limites imposées – ou non – par notre corporalité et par notre sens de la communauté.

Recurring

Jonathan : la figure du goéland

Salle Fred-Barry 4353, Sainte-Catherine Est, Montréal, Québec

Jonathan en a marre de sa routine, ou plutôt de celle de son clan. Alors il s’efforce d’apprendre à voler différemment. Il faut dire que Jonathan est un goéland. Forcé à l’exil puis de retour parmi les siens, il veillera à ce que plus jamais on ne confonde ciel et horizon. Librement inspirée de l’allégorie de Richard Bach, cette relecture unique questionne les limites imposées – ou non – par notre corporalité et par notre sens de la communauté.

Recurring

Jonathan : la figure du goéland

Salle Fred-Barry 4353, Sainte-Catherine Est, Montréal, Québec

Jonathan en a marre de sa routine, ou plutôt de celle de son clan. Alors il s’efforce d’apprendre à voler différemment. Il faut dire que Jonathan est un goéland. Forcé à l’exil puis de retour parmi les siens, il veillera à ce que plus jamais on ne confonde ciel et horizon. Librement inspirée de l’allégorie de Richard Bach, cette relecture unique questionne les limites imposées – ou non – par notre corporalité et par notre sens de la communauté.

Recurring

Jonathan : la figure du goéland

Salle Fred-Barry 4353, Sainte-Catherine Est, Montréal, Québec

Jonathan en a marre de sa routine, ou plutôt de celle de son clan. Alors il s’efforce d’apprendre à voler différemment. Il faut dire que Jonathan est un goéland. Forcé à l’exil puis de retour parmi les siens, il veillera à ce que plus jamais on ne confonde ciel et horizon. Librement inspirée de l’allégorie de Richard Bach, cette relecture unique questionne les limites imposées – ou non – par notre corporalité et par notre sens de la communauté.

Recurring

Jonathan : la figure du goéland

Salle Fred-Barry 4353, Sainte-Catherine Est, Montréal, Québec

Jonathan en a marre de sa routine, ou plutôt de celle de son clan. Alors il s’efforce d’apprendre à voler différemment. Il faut dire que Jonathan est un goéland. Forcé à l’exil puis de retour parmi les siens, il veillera à ce que plus jamais on ne confonde ciel et horizon. Librement inspirée de l’allégorie de Richard Bach, cette relecture unique questionne les limites imposées – ou non – par notre corporalité et par notre sens de la communauté.

Recurring

Jonathan : la figure du goéland

Salle Fred-Barry 4353, Sainte-Catherine Est, Montréal, Québec

Jonathan en a marre de sa routine, ou plutôt de celle de son clan. Alors il s’efforce d’apprendre à voler différemment. Il faut dire que Jonathan est un goéland. Forcé à l’exil puis de retour parmi les siens, il veillera à ce que plus jamais on ne confonde ciel et horizon. Librement inspirée de l’allégorie de Richard Bach, cette relecture unique questionne les limites imposées – ou non – par notre corporalité et par notre sens de la communauté.

Recurring

Jonathan : la figure du goéland

Salle Fred-Barry 4353, Sainte-Catherine Est, Montréal, Québec

Jonathan en a marre de sa routine, ou plutôt de celle de son clan. Alors il s’efforce d’apprendre à voler différemment. Il faut dire que Jonathan est un goéland. Forcé à l’exil puis de retour parmi les siens, il veillera à ce que plus jamais on ne confonde ciel et horizon. Librement inspirée de l’allégorie de Richard Bach, cette relecture unique questionne les limites imposées – ou non – par notre corporalité et par notre sens de la communauté.

Recurring

Jonathan : la figure du goéland

Salle Fred-Barry 4353, Sainte-Catherine Est, Montréal, Québec

Jonathan en a marre de sa routine, ou plutôt de celle de son clan. Alors il s’efforce d’apprendre à voler différemment. Il faut dire que Jonathan est un goéland. Forcé à l’exil puis de retour parmi les siens, il veillera à ce que plus jamais on ne confonde ciel et horizon. Librement inspirée de l’allégorie de Richard Bach, cette relecture unique questionne les limites imposées – ou non – par notre corporalité et par notre sens de la communauté.

Recurring

Jonathan : la figure du goéland

Salle Fred-Barry 4353, Sainte-Catherine Est, Montréal, Québec

Jonathan en a marre de sa routine, ou plutôt de celle de son clan. Alors il s’efforce d’apprendre à voler différemment. Il faut dire que Jonathan est un goéland. Forcé à l’exil puis de retour parmi les siens, il veillera à ce que plus jamais on ne confonde ciel et horizon. Librement inspirée de l’allégorie de Richard Bach, cette relecture unique questionne les limites imposées – ou non – par notre corporalité et par notre sens de la communauté.

Recurring

Jonathan : la figure du goéland

Salle Fred-Barry 4353, Sainte-Catherine Est, Montréal, Québec

Jonathan en a marre de sa routine, ou plutôt de celle de son clan. Alors il s’efforce d’apprendre à voler différemment. Il faut dire que Jonathan est un goéland. Forcé à l’exil puis de retour parmi les siens, il veillera à ce que plus jamais on ne confonde ciel et horizon. Librement inspirée de l’allégorie de Richard Bach, cette relecture unique questionne les limites imposées – ou non – par notre corporalité et par notre sens de la communauté.

Recurring

Jonathan : la figure du goéland

Salle Fred-Barry 4353, Sainte-Catherine Est, Montréal, Québec

Jonathan en a marre de sa routine, ou plutôt de celle de son clan. Alors il s’efforce d’apprendre à voler différemment. Il faut dire que Jonathan est un goéland. Forcé à l’exil puis de retour parmi les siens, il veillera à ce que plus jamais on ne confonde ciel et horizon. Librement inspirée de l’allégorie de Richard Bach, cette relecture unique questionne les limites imposées – ou non – par notre corporalité et par notre sens de la communauté.

Recurring

Le poids des fourmis

Salle Fred-Barry 4353, Sainte-Catherine Est, Montréal, Québec

Jeanne vandalise des pubs. Olivier rêve qu’on brûle sa génération comme une guimauve. L’état du monde pèse lourd sur eux. Mais voilà qu’une élection scolaire est organisée dans le cadre de la honteusement sous-financée « Semaine du futur ». Catalysés par l’espoir qu’ils pourront changer les choses, Jeanne et Olivier s’affrontent dans une campagne électorale pétrie de discours enflammés, de collusion, d’expéditions ninjas et d’ost*e de licornes.

Recurring

Le poids des fourmis

Salle Fred-Barry 4353, Sainte-Catherine Est, Montréal, Québec

Jeanne vandalise des pubs. Olivier rêve qu’on brûle sa génération comme une guimauve. L’état du monde pèse lourd sur eux. Mais voilà qu’une élection scolaire est organisée dans le cadre de la honteusement sous-financée « Semaine du futur ». Catalysés par l’espoir qu’ils pourront changer les choses, Jeanne et Olivier s’affrontent dans une campagne électorale pétrie de discours enflammés, de collusion, d’expéditions ninjas et d’ost*e de licornes.

Recurring

Le poids des fourmis

Salle Fred-Barry 4353, Sainte-Catherine Est, Montréal, Québec

Jeanne vandalise des pubs. Olivier rêve qu’on brûle sa génération comme une guimauve. L’état du monde pèse lourd sur eux. Mais voilà qu’une élection scolaire est organisée dans le cadre de la honteusement sous-financée « Semaine du futur ». Catalysés par l’espoir qu’ils pourront changer les choses, Jeanne et Olivier s’affrontent dans une campagne électorale pétrie de discours enflammés, de collusion, d’expéditions ninjas et d’ost*e de licornes.

Recurring

Le poids des fourmis

Salle Fred-Barry 4353, Sainte-Catherine Est, Montréal, Québec

Jeanne vandalise des pubs. Olivier rêve qu’on brûle sa génération comme une guimauve. L’état du monde pèse lourd sur eux. Mais voilà qu’une élection scolaire est organisée dans le cadre de la honteusement sous-financée « Semaine du futur ». Catalysés par l’espoir qu’ils pourront changer les choses, Jeanne et Olivier s’affrontent dans une campagne électorale pétrie de discours enflammés, de collusion, d’expéditions ninjas et d’ost*e de licornes.

Recurring

Le poids des fourmis

Salle Fred-Barry 4353, Sainte-Catherine Est, Montréal, Québec

Jeanne vandalise des pubs. Olivier rêve qu’on brûle sa génération comme une guimauve. L’état du monde pèse lourd sur eux. Mais voilà qu’une élection scolaire est organisée dans le cadre de la honteusement sous-financée « Semaine du futur ». Catalysés par l’espoir qu’ils pourront changer les choses, Jeanne et Olivier s’affrontent dans une campagne électorale pétrie de discours enflammés, de collusion, d’expéditions ninjas et d’ost*e de licornes.

Recurring

Le poids des fourmis

Salle Fred-Barry 4353, Sainte-Catherine Est, Montréal, Québec

Jeanne vandalise des pubs. Olivier rêve qu’on brûle sa génération comme une guimauve. L’état du monde pèse lourd sur eux. Mais voilà qu’une élection scolaire est organisée dans le cadre de la honteusement sous-financée « Semaine du futur ». Catalysés par l’espoir qu’ils pourront changer les choses, Jeanne et Olivier s’affrontent dans une campagne électorale pétrie de discours enflammés, de collusion, d’expéditions ninjas et d’ost*e de licornes.

Recurring

Le poids des fourmis

Salle Fred-Barry 4353, Sainte-Catherine Est, Montréal, Québec

Jeanne vandalise des pubs. Olivier rêve qu’on brûle sa génération comme une guimauve. L’état du monde pèse lourd sur eux. Mais voilà qu’une élection scolaire est organisée dans le cadre de la honteusement sous-financée « Semaine du futur ». Catalysés par l’espoir qu’ils pourront changer les choses, Jeanne et Olivier s’affrontent dans une campagne électorale pétrie de discours enflammés, de collusion, d’expéditions ninjas et d’ost*e de licornes.

Recurring

That Moment – le pays des cons

Salle Fred-Barry 4353, Sainte-Catherine Est, Montréal, Québec

Entre fable et chœur désenchanté, That moment – Le pays des cons dépeint avec une précision incisive les tourments d’une société où tout se vend et tout s’achète. Du bikini à la gloire, tout comme du rein au iPhone, il n’y a qu’un chèque. Avoir et être s’y conjuguent en des temps bien distincts. Inspirée de faits réels ayant eu cours en Moldavie, cette œuvre grinçante cerne les contours floutés de la corruption, du mensonge et de la cupidité.